Devenir juge : mode d’emploi en 4 temps et un mouvement

Devenir juge : mode d’emploi en 4 temps et un mouvement

Nous vous parlions de la présomption de culpabilité dans laquelle trempe Israël constamment. En fait, Israël est dans un bain de fake news non stop. Quand le bain déborde, les mensonges ruissellent de tous côtés et une armée de petits juges fleurit. Voici les 4 étapes pour devenir le parfait petit juge d’Israël.

En étape 1, il y a bien sûr la propagande elle-même. Dans le cas de la mort de la journaliste Shireen Abu Aqla à Jénine le 11 mai dernier, la propagande palestinienne a fait du travail que ne renierait ni Poutine, ni le KGB.

Affiche en arabe à Jerusalem sur la journaliste Shireen Abu Aqleh

Affiche en arabe à Jerusalem sur la journaliste Shireen Abu Aqleh (« Adieu Shireen, Paix à ton âme, Les mots ne meurent pas- Signé : Les enfants de la ruelle des chrétiens)

Parmi les accusations diffamatoires, on trouve dans les relais palestiniens, entre autres, « l’assassinat violent par Israël » de la journaliste, le fait quelle ait été « ciblée délibérément », « exécutée », « assassinée » (par Israël, mais on passe vite dans l’implicite), c’est un « crime haineux », « Israël donne le feu vert à ses soldats pour tirer et tuer les Palestiniens » etc. La liste continue et est encore longue.

Autre rouage de la propagande, presque comique si ce n’était tragique : le médecin légiste palestinien – qui n’a pourtant pas l’air d’être un stagiaire- déclarant « qu’il ne peut déterminer qui a tué Shireen Abu Aqleh ». Cela est déjà en soi un aveu – car si la balle avait été israélienne, il y aurait 10.000 photos de la balle et de la plaie de la victime. Mais cet aveu en creux, bizarrement, n’a ému personne. C’est une non-information.

Image de la page d'accueil de l'AFP (AFP factcheck)Étape 2 : les agences de presse font leur job et relaient. On devrait dire « relaient l’information », mais là est le hic. En France, nous avons l’AFP (que certaines mauvaises langues appellent Agence France Palestine), mais qui enfreint les règles élémentaires d’un organe de presse en relayant, sans preuve et sans discours contradictoire, que la mort de la journaliste est due aux tirs israéliens. Même si l’AFP a modifié son titre par la suite1, en enlevant la responsabilité israélienne, cela n’a pas changé la petite musique instillé : Israël coupable. 

Étape 3 : les médias emboîtent le pas, sans vérifier. Beaucoup par automatisme (on ne remet pas en cause The AFP et de plus, comme tout le monde, on est flemmard et on ne reformule pas). Comme les dépêches AFP arrosent tous les médias sur de nombreux sujets, il faut choisir ce qui est pertinent. Que des journalistes s’émeuvent de la mort d’une collègue, on peut le comprendre. Et Israël qui « tue » une journaliste à Jénine, c’est un sujet qui vend. Pour preuve, des journalistes tués, il y en a dans toutes les zones de conflit. Cette année, Brent Renaud, journaliste du Time, a été tué en Ukraine. Dans le moteur de recherche Google, son nom génère 277.000 résultats. Danish Siddiqui, de Reuters, tué en Afghanistan, 407.000 résultats. Pour Shireen Abu Aqleh, changement d’échelle : on obtient 18.200.000 résultats !2 Il y a donc bien une obsession.

Titre de France 24 du 11 mai 2022 (8h) sur la mort de la journaliste d'al-Jazeezra Shireen Abu Aqleh

Titre le 11 mai 2022 (8h) sur le site de France24

 

Titre du journal Sud Ouest du 11 mai 2022 "Cisjordanie : une journaliste d'al-Jazeera tuée par un tir de l'armée israélienne"

Titre sur le site de Sud Ouest

Étape 4 : les réseaux sociaux entérinent et disséminent. Le tribunal populaire a parlé : Israël est coupable. Dans la courte vidéo du média social Brut3 qui est dédié à Shireen Abu Aqleh, ce qui est intéressant, ce sont les commentaires, très nombreux. Parmi les 1800 commentaires, on lit comme un mantra « Vous avez oublié de mentionner qu’elle a été tuée par l’armée israélienne au moment où elle faisait son travail », « Elle n’est pas “morte”, elle a été assassinée », « elle a délibérément été assassinée », « Elle a été assassinée »… (remarquez le passage rapide à l’implicite : le « Elle a été assassinée » implique forcément « par l’armée israélienne », sans qu’il soit besoin de le formuler). « 62400 répétitions font une vérité » fait dire Aldous Huxley à son héros dans Le meilleur des mondes (1932).

Manifestation à Londres (14 mai 2022) où l'on voit une femme en foulard avec keffieh portant une photo de la journaliste d'al-Jazeera Shireen Abu Aqleh

Manifestation à Londres (14 mai 2022)

Et ça va très vite. Le 17 mai, une délégation palestinienne était accueillie par la mairie de Carhaix, en Bretagne. Une des invités arborait un t-shirt avec le portrait de Shireen Abu Aqleh revêtue de son gilet pare-balles « Press », portrait barré d’un énorme « ASSASSINÉE » en rouge, avec un sous-titre vert « Rien n’arrêtera l’information ». Information du reste très bien relayée dans Ouest France. Elle aurait pu mettre le t-shirt avec le fusil mitrailleur M-16 très en vogue en ce moment dans les territoires palestiniens, parce que c’est avec ce fusil que furent assassinés les 5 citoyens de Bnei Brak le 29 mars dernier. Mais côté palestinien, ce n’est pas le genre de communication qu’on veut montrer à l’étranger. Et côté non-palestinien, c’est une non-information.

T-shirt portée par une palestinienne en visite en Bretagne avec le portrait de la journaliste d'al-Jazeera Shireen Abu Aqleh tuée le 11 mai 2022 à Jénine, barré du mot "Assassinée" en rouge

Bien sûr, pour les petits juges pressés de trancher, on peut passer de l’étape 1 à 4 sans passer par la case médias et AFP. Alors félicitons les courageux et les clairvoyants qui arrivent à nager à contre-courant ! Car, pour citer encore Aldous Huxley, un de ces clairvoyants : « Les plus grands triomphes, en matière de propagande, ont été accomplis, non pas en faisant quelque chose, mais en s’abstenant de faire. Grande est la vérité, mais plus grand encore, du point de vue pratique, est le silence au sujet de la vérité. » (Le meilleur des mondes, 1932)

 

1 «L’AFP rétracte la condamnation prématurée d’Israël pour la mort d’une journaliste d’al Jazeera », InfoEquitable, 11 mai 2022

2 https://twitter.com/israel_advocacy/status/1525123847154024450

3 Elle s’appelait Shireen Abu Akleh, Brut, 13 mai 2022

 

Vous aimez ? Partagez...
   Send article as PDF   

One thought on “Devenir juge : mode d’emploi en 4 temps et un mouvement”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.