F- Conclusion & vidéos

F- Conclusion & vidéos

Conclusion

Le Hamas représente une menace continuelle pour Israël, avec une puissance de tir sur les villes israéliennes intacte, de même qu’une rapidité avec laquelle il peut attaquer Israël.

Depuis que cette organisation terroriste a pris le pouvoir par la force en 2006 dans la bande de Gaza, elle a déclenché 4 guerres : 2008-2009, 2012, 2014 et 2021. Sans compter la guerre d’usure, continuelle par définition, faite de lancers sporadiques de roquettes, d’envoi de ballons incendiaires, de prises d’otage, de harcèlement à la frontière. À chaque fois, le Hamas et son acolyte Jihad islamique sont mieux armés, dotés de missiles de plus longue portée, en plus grande quantité ; leur réseau de tunnels d’attaque s’accroît, leur rapidité de mobilisation aussi. Les bataillons de Shuja’iya et de Jebaliya, par exemple, sont composés d’habitants de ces quartiers, qui passent en un clin d’œil du statut de civil à celui de combattant. D’autant que la plupart des missiles sont déjà déployés sur leurs rampes de lancement.

Les garanties internationales pour protéger Israël des attaques du Hamas sont peu crédibles. En effet, après le retrait unilatéral israélien de Gaza en 2005, la communauté internationale avait laissé entendre qu’elle soutiendrait toute réponse militaire israélienne aux attaques terroristes depuis la bande de Gaza. On voit que c’est une promesse vide.

Caricature : un homme représentant l'Iran tien deux marionnettes : le Hezbollah et le Hamas ©Barry Hunau 2009

©Barry Hunau 2009

D’autre part, la menace contre Israël vient également du Nord, avec le Hezbollah contrôlé par l’Iran. Un front nord ajouté à un front ouest (Gaza) représenterait une difficulté supplémentaire pour Tsahal, sans compter la mainmise de plus en plus importante de l’Iran en Syrie et en Irak, voire plus récemment en Jordanie. D’où un début d’encerclement d’Israël par l’Iran.

Hezbollah et Hamas, fortement implantés respectivement au Liban et dans la bande de Gaza, n’ont aucune intention de renoncer à détruire Israël. Ce ne sont pas des ennemis avec qui on peut négocier. Il n’y a pas de compromis possible avec ces organisations terroristes, de même qu’avec l’Iran des Ayatollahs.

Avec les Arabes de Cisjordanie, la situation est plus ambiguë. Si de telles attaques à la roquette ne sont pas venues de Cisjordanie, c’est uniquement dû au fait que la présence des forces de sécurité israéliennes dans ce territoire (instituée par les Accords d’Oslo) empêche les organisations palestiniennes de produire missiles et de construire des tunnels d’attaque. De même qu’elles démantèlent régulièrement des cellules du Hamas en train de se monter. Toutefois, sous Mahmoud Abbas, il n’y aura aucun accord possible. En revanche, il existe des Palestiniens avec qui il sera possible, dans l’avenir, de négocier.

Last but not least, la dernière guerre Hamas-Israël a révélé que le Hamas entend se servir de Jérusalem et d’al-Aqsa pour rallier, outre les musulmans du monde entier, les Arabes israéliens, les utilisant comme une menace venue de l’intérieur. Pour cette fois, et malgré les émeutes d’Arabes israéliens et quelques répliques de Juifs sur des Arabes, la cohésion de la société israélienne semble l’avoir emporté. Elle est néanmoins fragilisée. C’est sans doute sur Jérusalem, qui est depuis longtemps déjà une poudrière, qu’Israël sera testée prochainement.

 

Vidéo

Reportage d’un média indien de  2014 sur les boucliers humains palestiniens : le Hamas installe des lance-roquettes dans zones habitées, en s’abritant sous une tente mobile, puis les déclenche avec télécommande une fois tente enlevée.

 

Mai 2021, Israël bombardé par le Hamas

 

Le «métro», le réseau de tunnels offensifs à Gaza

 

Le Hamas selon ses propres mots

 

« Les Palestiniens meurent à cause du Hamas »

 

« Couper la tête des Juifs avec un couteau ne vous coûtera que 5 sheqels [1,5 euros] »

Vous aimez ? Partagez...
   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.