Edito // Le virus et nous

Edito // Le virus et nous

Covid-19 coronavirusAu-delà du drame que ce virus représente pour les malades et leurs familles, au-delà de la catastrophe économique à venir, le coronavirus nous interpelle, au plus profond de ce que nous sommes. Il fait rejaillir ce qu’il y a de meilleurs chez l’homme. Mais aussi ce qu’il y a de pire.

 

Pour le pire, nous avons au choix : des réactions de craintes, voire de rejet vis-à-vis des Asiatiques dans nos métros, dans nos rues. Des habitants dans les banlieues qui défient l’autorité, juste parce qu’elle est l’autorité.

 

Et puis les rumeurs, bien sûr les rumeurs : les Chinois ont envoyé ce virus, que les Américains eux-même leur ont envoyé. Mais au fond, ce sont les Juifs qui en sont à l’origine (sérieusement, qui d’autre…) ; d’ailleurs c’est Israël qui en profite pour accroître sa pression sur les Palestiniens / pour gagner un argent scandaleux sur le vaccin qu’il ne manquera pas de vendre / ou encore Israël qui ne peut pas être complètement étranger à l’infection massive de son ennemi iranien…

 

l'ayatollah iranien Ali Khamenei accuse les USA d'avoir crée le coronavirus- 22 mars 2020 (source MEMRI)

l’ayatollah iranien Ali Khamenei accuse les USA d’avoir crée le coronavirus- 22 mars 2020 (source MEMRI)

On peut être sûr qu’à chaque fléau, les esprits étriqués vont chercher des coupables et procéder au lynchage médiatiques, nous ressortant tous les clichés antisémites. Bouc émissaire, quand je te tiens !

 

Lire : Un fléau et, comme d’habitude, l’antisémitisme qui va avec…

 

René Girard, le bouc émissaireL’idée du bouc émissaire est – nous le savons bien depuis René Girard – structurante de ce qu’est l’homme (l’occasion de relire ce livre magistral, tellement utile pour comprendre l’histoire du peuple juif et de sa relation avec le reste de l’humanité). Même si, pour une fois, le Juif n’est pas central dans le drame que nous vivons, sauf pour quelques illuminés dont la haine et les rumeurs contribuent – et c’est une bonne nouvelle – à les décrédibiliser encore plus.

 

Heureusement, nous avons aussi le meilleur.

 

Nous sommes tous contraints à une période d’introspection, et pour une fois, nous pensons à remercier tous les jours du fond du cœur tous ceux qui s’occupent de nous avec abnégation – corps médical, aides de vie, policiers…pour un salaire très en-dessous de ce qu’il méritent tous, et des conditions de travail très difficiles.

 

Il est rassurant de considérer que plusieurs équipes scientifiques de par le monde se concentrent pour trouver un vaccin. Ce n’est pas une course, ce n’est pas une compétition : c’est un effort commun pour mettre la science au service de l’homme, de tous les hommes. Tout comme nos équipes médicales sont au service de tous.

 

Aujourd’hui, nous avons tous les mêmes préoccupations : s’occuper de nos proches, penser à nos amis oubliés et les appeler, se trouver heureux d’avoir un toit et de quoi se

Dr Hussein, Dr Suad Haj Yahya et Dr Amana Jabarin, trois médecins arabes de l'hôpital Tel Hashomer près de Tel-Aviv

Dr Hussein, Dr Suad Haj Yahya et Dr Amana Jabarin, trois médecins arabes de l’hôpital Tel Hashomer près de Tel-Aviv

nourrir. Nous sommes tous contraints à une période d’introspection, et pour une fois, nous pensons à remercier tous les jours du fond du cœur tous ceux qui s’occupent de nous avec abnégation – corps médical, aides de vie, policiers…pour un salaire très en-dessous de ce qu’il méritent tous, et des conditions de travail très difficiles. Nous réalisons que même à moitié vides, les supermarchés de notre société d’abondance offrent largement de quoi nous nourrir. Nous constatons que notre État nous protège, quoiqu’on en dise, et est prêt à accroître drastiquement sa dette pour subvenir à ceux qui vont souffrir de la crises économique.

 

Et surtout, retenons cela : l’humanité est une. Des Chinois de Wuhan aux Italiens confinés, des Coréens du Nord et du Sud aux Iraniens, des Israéliens aux Palestiniens (1), tous s’entraident. Nous sommes du côté des gens de bonne volonté, et souhaitons pour tous le meilleur. Pour tous, sans exception, et sans bouc émissaire.

 

(1) : Lire Coopération Israélo-palestinienne contre le coronavirus

 

 

Vous aimez ? Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.