Edito // Vaccination Covid-19 : cachez cette vérité que je ne saurais voir

Edito // Vaccination Covid-19 : cachez cette vérité que je ne saurais voir

Israël mène une campagne de vaccination remarquable : anticipation, organisation, communication. Taux record de vaccinés inégalé dans le monde. Il était donc légitime qu’à peu près tous les médias fassent leur reportage sur le sujet.

C’en était trop pour les idéologues. L’idéologue évacue tout ce qui ne cadre pas avec sa conception de la réalité. Ainsi, à reportages élogieux sur Israël, il va répondre par des mots-massues : l’apartheid israélien, vous savez, celui qui ne vaccine pas les Palestiniens.

D’où est partie la campagne de propagande ? On ne sait, mais elle a reçu le sceau de l’ONU, pour qui Israël ne s’est pas assuré que les Palestiniens aient accès aux vaccins. Les ONG en vogue en ont également fait leur choux gras, s’offusquant que « la puissance occupante » n’a pas vacciné un seul Palestinien.

Mai al-Kaila ministre palestinienne de la Santé

Mai al-Kaila ministre palestinienne de la Santé

D’une part, les Palestiniens ont un gouvernement, qui s’appelle Autorité Palestinienne (et Hamas pour Gaza), gouvernement totalement responsable de la santé et des vaccinations de sa population1 et pour laquelle l’AP reçoit des aides financières conséquentes. Cela n’a pas empêché Israël d’assister son voisin, notamment dans la campagne de dépistage du Covid-19. Mais les Palestiniens refusent cyniquement l’aide israélienne. La ministre palestinienne de la Santé a déclaré « Nous avons notre propre gouvernement et notre ministère de la Santé, et nous faisons d’immenses efforts pour obtenir le vaccin ». L’AP a signé un accord auprès de la firme pharmaceutique AstraZeneca pour 2 millions de vaccins et des Russes pour 4 millions du vaccin Spoutnik V.

Après des mois à assurer à sa population que tout était sous contrôle et que l’arrivée des vaccins commandés était imminente (jusqu’au 9 janvier 2021), l’AP a finalement choisi de se défausser sur Israël, responsable de « discrimination raciale contre le droit des Palestiniens à la santé », parlant même de « d’apartheid israélien contre le peuple palestinien dans le domaine de la santé »2.

Le fait de blâmer Israël pour tous les échecs palestiniens est si fréquent que c’en est devenu un sujet de blagues bien connu. Il y a quelques années, un programme satirique palestinien s’en est même moqué en « accusant l’occupation » d’être responsable de l’infidélité des maris palestiniens…

La sénatrice Raymonde Poncet Monge

La sénatrice Raymonde Poncet Monge

Ce qu’il est important de comprendre dans cette énième diffamation à l’encontre d’Israël, c’est qu’elle n’est pas partie de l’AP. En fait, l’AP, même si elle a le réflexe pavlovien de rejeter la faute sur Israël, a emboîté le pas à une campagne de propagande qui s’est mise à fonctionner à merveille, des quotidiens L’Humanité et Le Monde, en passant par le Guardian en Grande-Bretagne ou El Pais en Espagne, Amnesty International ou l’AFP, pour n’en citer que quelques uns3.

Ce ne fut donc pas une surprise, – lors de l’audition par la commission Santé du Sénat d’un responsable israélien de la santé (voir notre article)-, lorsqu’une députée EELV, Raymonde Poncet Monge, a « innocemment » posé la question : « pourquoi Israël ne vaccine-t-elle pas les Palestiniens ? ».

Raymonde Poncet Monge ne fait peur être pas la différence entre Palestiniens et Arabes israéliens (qui sont bien évidemment vaccinés, tout comme les prisonniers palestiniens). Autrement dit, plus que de chercher à comprendre ce qui fonctionne en Israël et qui serait applicable en France, -ce qui était le but de cet audit-, la sénatrice s’est fidèlement appliquée à chercher une faute côté israélien. « L’idéologie, c’est ce qui pense à votre place » disait le philosophe Jean-François Revel. La sénatrice ne faisait sans doute que répéter un mantra qui s’imposait à elle.

 

1 Accords intérimaires d’Oslo de 1995, Annexe I, article 17
2 Ministère des Affaires étrangères palestinien, cité par le journal Al-Hayat Al-Jadida, 10 janvier 2021
3 Vaccination anti Covid-19: vaste campagne médiatique contre Israël, InfoEquitable, 12 janvier 2021

 

Vous aimez ? Partagez...
   Send article as PDF   

One thought on “Edito // Vaccination Covid-19 : cachez cette vérité que je ne saurais voir”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.