Edito // Une résolution contre le mensonge qui tue

Edito // Une résolution contre le mensonge qui tue

On ne sait s’il faut rire ou pleurer de ceux qui s’offusquent de la définition de l’antisémitisme nouvellement adoptée par l’Assemblée nationale*, qui englobe les manifestations de mensonge à l’égard de l’État d’Israël.

Oui, parce que finalement, lorsqu’on lit la définition de l’IHRA* – qui a servi de base à cette résolution -, on se rend compte que ce qui est reproché aux antisémites d’aujourd’hui, ce n’est pas tant de haïr collectivement un État (il y a bien des gens pour haïr dans sa globalité les États-Unis ou…ah non, pas la Syrie, ni le Soudan, pour tous les crimes commis).

Non, ce qui est pointé, c’est que des mensonges éhontés, tels que : accuser Israël d’inventer ou d’exagérer l’Holocauste, affirmer que l’État d’Israël est le fruit d’une entreprise raciste, comparer la politique israélienne avec celle des nazis, ou encore rendre responsable tout Juif des actions de l’État d’Israël, et bien tous ces mensonges conduisent à des actes typiquement antisémites, comme casser la figure à un jeune homme dans le métro parce qu’il parle hébreu au téléphone.

L’antisémitisme est par nature protéiforme, se renouvelant régulièrement sans pour autant oblitérer ses anciennes configurations. Ce qui, soit dit en passant, rend le combat contre ce fléau sinon insurmontable, en tout cas difficile.

Les mensonges mènent à la haine et la haine mène au désastre

De nos jours, le vieux démon a resurgi drapés des oripeaux des Droits de l’Homme, sans honte ni vergogne. On tue une vieille dame juive ou des clients de l’hyper casher au nom des Palestiniens. On fait rire sur la Shoah au nom d’une concurrence victimaire.

Les mensonges mènent à la haine et la haine mène au désastre. Ce que vient dire cette résolution, c’est que si l’on veut critiquer Israël, qu’on le fasse**. Mais en cessant pour ce faire de se servir de mensonges, et en cessant de s’en prendre aux Juifs.

* Lire « Antisémitisme du XXIe siècle : l’impérieuse nécessité de mettre des mots sur les maux ! »

** Voir l’article de Gilles-William Goldnadel « on peut critiquer Israël, mais pas n’importe comment ».

 

Vous aimez ? Partagez...

One thought on “Edito // Une résolution contre le mensonge qui tue”

  1. patrick Granville dit :

    Voilà bien au moins 3000 ans que les juifs sont haïs, niés, minimisés, exterminés, et traités de nazis, de menteurs, etc… par ceux qui veulent les remplacer partout dans le monde. Cette haine ancestrale est appelée antisémitisme à tords, car elle se décline en antisionisme et anti judaïsme.
    ce sujet vieux comme le monde, fait aussi les choux gras des médias dont le métier est de poser le problème sans jamais chercher à le résoudre, à l’expliquer, à l’éradiquer, à le faire disparaître à jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.