Edito // La réalité n’a pas d’importance

Edito // La réalité n’a pas d’importance

Il suffit de formuler une accusation sur Israël, la plus outrancière sera le mieux, pour que cela soit repris comme un fait avéré. Pas besoin de vérification. A quoi bon ? Aujourd’hui, vous sortez un mensonge, et aussitôt émis, il devient vérité. Les mensonges s’auto-valident.

« Un mensonge qui a 30 ans devient la vérité » dit un proverbe mandingue. C’était le bon vieux temps. D’une part les mensonges sur Israël ont plus de 30 ans, mais en plus, il leur faut 5 minutes pour devenir vérité.

La machine est bien huilée. Le Hamas lance les accusations, et en un clic ou deux, il active tout son très vaste réseau anti-israélien (pour rester poli), et voilà. La messe est dite. Les dirigeants sud-africains, qui reçoivent cérémonieusement les dirigeants du Hamas, en sont devenus les serviles perroquets.

Avec l’IA, il faudrait inventer un bouclier anti-propagande,
comme il y a des boucliers anti-missiles.

Génocide. Nettoyage ethnique. Famine. Épidémies. 70 % de victimes sont des femmes et des enfants. Les journalistes sont visés délibérément. La liste est longue, et chacun piochera ce qui lui sied le mieux. On est dans le prêt-à-mentir. Ah oui, sans oublier : apartheid, ça marche toujours bien pour prendre le cœur des âmes influençables.

Avec l’IA, il faudrait inventer un bouclier anti-propagande, comme il y a des boucliers anti-missiles. Un système qui compare toute allégation à des sources fiables d’établissement des faits. Techniquement, il n’y a pas d’obstacle à cela.

Tweet de Louis Boyard de septembre 2022 sur la "Palestine volée"Par exemple on prendrait le tweet de Louis Boyard sur la Palestine volée, on moulinerait avec l’IA, et hop, on verrait tout de suite le gros mensonge. Mais au fond, connaître la vérité, c’est le dernier des soucis de LFI, comme d’une partie de ceux qui propagent ces tweets.

De bons articles viennent démentir toutes ces accusations. Ils seront lus, un peu, mais pas par ceux qui sont la caisse de résonance du Hamas. Pas par ceux qui sont bombardés par les mensonges sans moyen de protection.

Le Hamas connaît bien ce processus de propagande et son son département média a bien travaillé. Il a pondu en janvier dernier « our narrative » (voir à ce sujet notre article « Le Hamas soigne sa communication »). Non pas que les députés LFI et tout une ribambelle de militants ont besoin de cela pour conforter leur mythe de terre palestinienne volée par les Juifs, mais quand le Hamas le dit, quand le Hamas le publie en anglais, faisant passer ses actes pogromistes de terreur pour de la résistance pour récupérer ce qui lui « appartient » et que les Juifs ont « volé », c’est du pain béni pour le propagandistes.

 

On leur expliquera encore et toujours l’histoire, les Juifs palestiniens, rien n’y fera. Un mythe, ça ne se défait pas par les faits. Comment combat-on les mythes érigés en vérité ? Si vous avez une réponse, éclairez-nous !

 

Lire à ce propos (en anglais)  : Why wont the Jews just let themselves be killed, de Brendan Oneill, Spiked, 16 octobre 2023

 

Vous aimez ? Partagez...

3 thoughts on “Edito // La réalité n’a pas d’importance”

  1. émile zarka dit :

    tout d’abord merci d’avoir porter plainte contre l’UNRWA, en temps qu’individu et sans grands moyens , je ne trouvait pas le et les moyens pour le faire , encore merci! En ce qui me concerne j’essaie de faire passer un narratif « de combat  » c’est à dire que je me base sur des faits et des chiffres pour prétendre que les »palestiniens » l’ONU et en particulier l’UNRWA , ont reçu et reçoivent toujours plusieurs dizaines de fois le montant du plan MArshal (et à la même période ) non pas destinées à relancer l’économie des180 millions d’individus vivant en Europe à la fin de la seconde guerre mondiale , mais pour accompagner 500 000 individus « victimes  » de la partition de la » Palestine  » entre juifs musulmans arabes et chrétiens ! Ceci dit uniquement les arabes musulmans ont bénéficié de cette manne , qui plus est sans avoir subit les mêmes bombardements qu’en Europe !!!!Il est à noté qu’aucun autre peuple ou ethnie ou groupe ou nation résultant de la désintégration de l’empire Ottoman n’a bénéficié de quoi que ce soit (sauf erreur de ma part ) !En 75 ans dans quel état se trouve ces prétendus réfugiés , ont ils étaient intégrer à la population des pays « accueillants  » , bien sur que non , ils ne bénéficient d’ailleurs pas des mêmes droits que les autochtones, eux vivent réellement en situation d’apartheid pour la plupart ils n’ont aucun droit en Syrie Jordanie Egypte LIban ……………………même en Cis Jordanie ou à Gaza il y a des camps de « réfugiés » ! Donc qui pourra me contredire en disant que malgré les CENTAINES de MILLIARDS de dollars aucune solution n’a été mise en place ! Hormis l’enrichissement des dirigeants de l’Autorité palestinienne (9 milliards de dollars pour Arafat par exemple ) hormis l’enrichissement des dirigeant du Hamas , hormis depuis 2004 le budget pour l’armement et la construction des tunnels pour le Hamasà Gaza et le Hezbolha au Liban , où est passé tout cet Argent , je reste persuadé que de très nombreux « fonctionnaires  » de l’UNRWA et de l’ONU s’en mettent plein les poches personnellement , et depuis 75 ans , ne serait il pas temps de faire passer le message , y compris sous forme de rumeur ………Ne trouvera t on pas un lanceur d’alerte ……………….?

  2. T.amouyal dit :

    Un narratif , vrai ou mensonger se combat ……avec un autre narratif .
    Inutile de contester les chiffres bidon ou les allegations du hamas car ce sont des pieces d un narratif global admis comme verité .
    Par contre , ecrire une nouvelle histoire d Israel et , petit a petit la faire monter en parallele , voila une solution , longue , couteuse , mais qui peut a terme etre efficace .

    1. Vous avez raison, mais c’est un travail de Sisyphe. Sans compter le poids du nombre, les contempteurs d’Israël prêts à dérouler tous les mensonges étant bien plus nombreux et inondant les réseaux. Mais sur le fond, vous avez raison….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.