Edito // Eric Danon, au revoir Monsieur l’Ambassadeur

Edito // Eric Danon, au revoir Monsieur l’Ambassadeur

À l’heure où les discours et les comportements se tendent, se radicalisent, il est bon de donner à entendre ces femmes et ces hommes qui rassemblent. Eric Danon, Ambassadeur de France en Israël, a été de ceux-là. Il quitte l’État hébreu après quatre ans de mission, et c’est un grand ambassadeur qu’Israël perd, mais ce n’est pas le seul, car ce serviteur de la France prend également sa retraite diplomatique.

Guillemets

Il faut en permanence tout faire pour que la relation [entre la France et Israël] s’améliore ; c’est ça mon travail.

 

Discret et affable, c’est un grand travailleur qui n’a pas épargné sa peine. Quatre années durant, il n’a eu de cesse d’approfondir les relations entre la France et Israël. « Il faut en permanence tout faire pour que la relation [entre la France et Israël] s’améliore ; c’est ça mon travail » déclare-t-il lors d’une interview à i24 (voir fin d’article).

Eric Danon et Ariel Amar, novembre 2019 ©Association France-Israël

Eric Danon et Ariel Amar, novembre 2019 ©Association France-Israël

Il a renforcé la coopération entre les deux pays en ce qui concerne la défense et la sécurité, ainsi que les relations économiques et commerciales. C’est également un ami des arts et des lettres, et il a honoré de nombreux israéliens – traductrice, plasticien, chorégraphe, musicien, éditrice etc.

Sa nomination en 2019 par Emmanuel Macron, dont il est proche, était un message limpide à Israël. Lors de son discours du 14 Juillet 2021, Eric Danon avait déclaré que « Le régime des mollahs ne devrait jamais posséder la bombe nucléaire ». Un message clair, pour qui connaît le rôle de l’Iran dans la région, notamment au Liban, en Syrie et en Irak.

Danon connaît bien son sujet, car ce diplomate de carrière, qui est également agrégé de sciences physiques, a été représentant permanent de la France à la Conférence du Désarmement à Genève, responsable des négociations multilatérales de désarmement et de contrôle des armements, et, en 2010, chef de la délégation française à la Conférence d’Examen du Traité de Non Prolifération Nucléaire.

Guillemets

Il est absolument nécessaire de modifier la loi sur l’irresponsabilité pénale.

 

Eric Danon est enfin un homme profondément humain. En mars de cette année, 5 ans après son assassinat, il a organisé à sa résidence de Jaffa une cérémonie d’hommage à Mireille Knoll, en présence de l’un de ses fils. Deux ans auparavant, il déclarait qu’il « est absolument nécessaire de modifier la loi sur l’irresponsabilité pénale. Nous avançons à grands pas, grâce au travail intensif du ministère de la Justice et des parlementaires ».

Il quitte Israël qu’il qualifie de « pays tout à fait extraordinaire, à nul autre pareil… [un pays] plein d’une énergie exceptionnelle, une construction unique dans l’histoire du monde ». Nous le regretterons ! Bon vent Monsieur l’Ambassadeur, et bienvenue à son successeur, Frédéric Journès.

 

Interview d’Eric Danon (13 juillet 2023, i24, dans sa résidence à Tel-Aviv Jaffa)

Vous aimez ? Partagez...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.