Seevix reproduit une toile d’araignée

Seevix reproduit une toile d’araignée

La soie d’araignée est une fibre faite de protéines qui est 5 fois plus résistante que l’acier pour 1/5e de son poids. La combinaison de sa force et de son élasticité en font un matériau tout à fait unique en termes de capacité à absorber l’énergie.

C’est pourquoi la recherche est si intéressée à en produire, car les quantités produites par les araignées sont très faibles et difficiles à extraire. C’est là que la société Seevix a marqué des points : cette compagnie israélienne est parvenue à produire une poudre qui a les propriétés de la soie d’araignée.

Shlomzion Sgen, PDG de Seevix

Shlomzion Sgen, PDG de Seevix

Shlomzion Shen, la PDG de Seevix, est d’abord une chercheuse en biotechnologie de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Elle a fondé en 2014, avec son collègue Shmulik Ittah, la société Seevix qui produit désormais le SVX, un matériau biopolymère créé et breveté sur la base du code génétique de la soie d’araignée. C’est un matériau biocompatible composé uniquement de protéines. « Nous n’avons pas pris le code génétique tel qu’il existe dans la nature explique Shlomzion Shen. Nous avons pris de ce code ce qui est important pour générer les fonctionnalités des protéines d’araignée. Ce code génétique, qui nous est propre, a été breveté. »

Grâce à un processus de fermentation, ce qui est réellement produit est une macromolécule composée de protéines, et non pas une soie d’araignée.Ces protéines s’auto-assemblent spontanément en nanofibres, qui elles-mêmes s’assemblent en une macromolécule sophistiquée. Ce qui est obtenu est une poudre, très loin en apparence de ce que produisent les araignées, mais qui en a les propriétés.

Biopolymère imitant les propriétés de la soie d'araignée

Biopolymère imitant les propriétés de la soie d’araignée

Poudre de soie d'araignée obtenue par Seevix

Poudre de soie d’araignée obtenue par Seevix

Des débouchés innovants

Aujourd’hui, ce matériau est utilisé notamment pour des cosmétiques vegan visant à protéger les cheveux et la peau de la pollution. Il a également le potentiel d’être utilisé dans les textiles techniques, les gilets pare-balles, les plastiques et l’industrie automobile, selon Shen. D’ailleurs, le Japonais ASICS a investi en 2020 dans Seevix et a commencé à intégrer le SVX dans ses habits de sport.

Logo de Seevix

Le SVX peut aussi être additionné de produits antibiotiques ce qui en ferait un matériau idéal pour les masques sanitaires, par exemple. Ce matériau a de nombreux débouchés, entre autres les textiles techniques,les gilets pare-balles, les plastiques et l’industrie automobile.

Israel Innovation Authority (IIA),l’organisme national chargé de l’innovation, soutient financièrement Seevix pour que la société, actuellement hébergé au Centre médical Hadassah à Jérusalem, mette en place son usine de fabrication industrielle.

Source : NoCamels, 3 avril 2022

Dans la même veine « nature inspirante » : Pourquoi la coquille Saint-Jacques intéresse autant les chercheurs ?

 

Vous aimez ? Partagez...
   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.