Edito // Manifestations pro-palestiniennes en France : de quoi sont-elles le nom ?

Edito // Manifestations pro-palestiniennes en France : de quoi sont-elles le nom ?

Que se passe-t-il en France1 ? Pourquoi des Français qui n’y connaissent rien au Proche-Orient se mobilisent-ils « pour le peuple palestinien » ? Pourquoi ne se mobilisent-ils pas pour tous les civils, d’où qu’ils soient ?

Ceux qui organisent et alimentent ces manifestations n’ont que faire du peuple palestinien. Ils ne s’intéressent aux Palestiniens que quand ils sont victimes (vrais ou supposés) des Israéliens. Ils scandent et font scander des slogans outrageants, des Nazisraël, des Apartheid en veux-tu en voilà, des colons (des imposteurs donc), des massacreurs d’enfants. Bref, toute la panoplie de diabolisation.

Manifestation pro palestinienne et anti israélienne, Bordeaux, 15 mai 2021

Manifestation pro palestinienne et anti israélienne, Bordeaux, 15 mai 2021

Mais pourquoi tant de Français se laissent entraîner de bonne foi, abolissant totalement leur discernement ?

Plus de 100.000 civils palestiniens ont été tués en Syrie depuis 2011, à la fois par les troupes de Bashar el-Assad et par les jihadistes. Cent mille. Dix mille par an. Plus de 800 par mois. Personne n’a tenu de décompte exact. Personne en France ou ailleurs n’a manifesté pour ces populations palestiniennes.

C’est pareil du reste pour tous les Arabes, tous les musulmans tués par l’État islamique ou les milices soudanaises, tous les Noirs mis en esclavage en Lybie. Au Nigéria, au Pakistan, on tue les jeunes filles qui vont à l’école, on les viole et on les enlève. Personne ne manifeste, et, heureusement, personne n’attaque un Soudanais ou un Pakistanais à Toulouse ou à Londres « au nom des enfants soudanais/pakistanais massacrés ».

Ces manifestations dites « pro-palestiniennes » n’auront aucun impact sur ce qui se passe au Proche-Orient, car Israël n’étant pas suicidaire, il ne restera jamais les bras croisés face à plus de 4000 missiles tirés sur sa population.

Mais si vraiment des manifestants se souciaient des civils palestiniens, ils dénonceraient le Hamas pour utiliser sa population comme bouclier humain (ne parlons même pas des civils israéliens visés intentionnellement). Ils dénonceraient les lance-roquettes placés sur les toits d’habitations, dans des cours d’école, sur des hôpitaux. Ils dénonceraient les missiles tirés de Gaza et qui retombent…à Gaza (20 % des missiles tirés par le Hamas ou le Jihad islamique). Au moins 9 enfants dans la guerre qui vient d’opposer le Hamas à Israël en sont morts. Pas grave, ils sont mis sur le compte des bombardements israéliens (ciblés, eux). Ça passe comme une lettre à la poste.

Ils dénonceraient tout cela, car les Palestiniens de Gaza ne peuvent le faire : s’opposer au Hamas, c’est signer son acte de mort. On a déjà vu des Palestiniens se faire exécuter pour moins que ça. Qui manifeste pour ces Palestiniens otages du Hamas ? Personne. Les Palestiniens de Gaza sont doublement pris en otage, car ces manifestations qui relaient la propagande des islamistes de Gaza ne fait que les desservir. A chaque offensive, le Hamas est toujours plus cruel avec sa propre population, les réactions contre Israël sont toujours plus vives, et c’est exactement ce que veulent les chefs de guerre qui gouvernent la bande de Gaza. Ils ne peuvent gagner militairement contre Israël, alors c’est la guerre des images qu’ils mènent. Et c’est pour cela que le Hamas crie aujourd’hui victoire.

C’est pourquoi ces manifestations en France et à travers le monde sont une hypocrisie sans nom.

De quoi ces manifestations sont-elles le nom ?
Palestiniens tués par des Arabes : pas de manifestation.
Palestiniens tués par des Israéliens : manifestations.
Vous avez la réponse.

Vous aimez ? Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.