Résumé

Créée en 1926 sous les auspices du Président de la République française Gaston Doumergue, l’association se nomme alors « France-Palestine, amis du sionisme ». Drôle de nom pour cette association dont la vocation originelle est de faire connaître les droits imprescriptibles de la nation juive sur sa terre. Elle deviendra France-Israël en 1948, lors de l’Indépendance de l’État juif.

1926 : Paradoxe de l’Histoire plein de signification, l’association FRANCE-ISRAËL est l’héritière de l’association FRANCE-PALESTINE fondée en 1926 par le Président du Conseil Joseph PAUL-BONCOUR et le Ministre Justin GODART, sous le haut patronage du Président de la République de l’époque, Monsieur Gaston DOUMERGUE. 24 personnalités composaient le bureau, dont Marius MOUTET, Edouard HERRIOT, Paul PAINLEVÉ, Jules CAMBON, Aristide BRIAND, Raymond POINCARÉ, Louis BARTHOU, Paul LANGEVIN etc. FRANCE-PALESTINE s’est efforcée inlassablement, dans toutes les instances nationales et internationales, de faire connaître les droits imprescriptibles de la nation juive sur son Foyer National.

1948 : Elle est devenue FRANCE-ISRAËL en 1948, à la naissance d’Israël comme État. En fait, deux associations co-existent : l’Association France-Israël, héritière de l’Association France-Palestine créée en 1926, et l’Alliance France-Israël, créée en 1948, toutes deux ayant un but commun : l’amitié avec l’État d’Israël, selon des méthodes différentes.

1987 : Elles décident de fusionner, et l’unique association se nomme alors France-Israël – Alliance Général Kœnig.

Les présidents

De 1948 à 1986, deux associations ont coexisté, présidées pas M. Diomède CATROUX, ancien ministre, M. Georges MESMIN, député de Paris*, M. Jacques SOUSTELLE, ancien ministre, le Général Pierre KOENIG, Maréchal de France, M. André MONTEIL, ancien ministre, et le Général Jean LECOMTE.