Interview // Patrick Amar, quand les hauts fonctionnaires français s’échangent en Israël

Interview // Patrick Amar, quand les hauts fonctionnaires français s’échangent en Israël

Présentation Patrick Amar, ingénieur aéronautique diplômé de l’école nationale de l’aviation civile (ENAC) , fonctionnaire à la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), conseiller spécial pour la sûreté, conseiller du ministre des transports Gayssot (gouvernement Jospin), est aujourd’hui Conseiller spécial du Directeur Général de l’Aviation civile : oui, mais en Israël.
Des scénaristes français et israéliens en co-écriture dans le désert

Des scénaristes français et israéliens en co-écriture dans le désert

Après un appel à candidature initié il y a plusieurs mois*, le premier atelier franco-israélien de co-écriture de séries s’est déroulé en décembre dernier en Israël, dans le désert de l’Arava, à Tzukim. Cinq projets ont été sélectionnés pour la résidence, ainsi que leurs équipes d’auteurs franco-israéliens (voir le détail
Que pensent les Israéliens du gouvernement français ?

Que pensent les Israéliens du gouvernement français ?

La chaîne de télévision I24 news et le groupe ELNET France ont commandé un sondage à l’IFOP : « Le regard des Israéliens sur l’action du gouvernement français dans le conflit israélo-palestinien et dans la lutte contre l’antisémitisme en France ». Il ressort de cette étude, qui date du 17 janvier 2020, que
France-Israël : motion du 15 décembre 2019

France-Israël : motion du 15 décembre 2019

L’Assemblée des présidents des associations et sections régionales de l’Association FRANCE -ISRAËL, Alliance Général Kœnig s’est réunie le 15 décembre 2019. Œuvrant au rapprochement entre les sociétés civiles française et israélienne, l’association France-Israël se réjouit de voir se multiplier les initiatives de rapprochement entre Français et Israéliens. Parmi ces initiatives,
Goldnadel : On peut critiquer Israël, mais pas n’importe comment

Goldnadel : On peut critiquer Israël, mais pas n’importe comment

FIGAROVOX/CHRONIQUE – Opposés à une résolution parlementaire sur l’antisionisme, 127 intellectuels juifs ont défendu la possibilité de critiquer Israël. L’avocat Gilles-William Goldnadel soutient, pour sa part, que le mouvement de défense de la Palestine est fréquemment prétexte à l’expression d’une haine contre les juifs. Par Gilles William Goldnadel Publié le