Lettre à un ami arménien

Lettre à un ami arménien

Je comprends que, vu les évènements actuels, vous ne vous sentiez pas bien; en effet notre peuple est en plein désarroi car nous avons subi une défaite à laquelle nous n’étions pas préparée, nous plongeant dans une profonde tristesse.

∫  vous dites que je défends Israël avec fougue . Effectivement, je le fais exactement de la même manière que je défends l’Arménie.

Mais il ne faut pas baisser les bras car nous sommes un peuple vaillant et courageux et l’histoire nous a montré que nous nous sommes relevés de situations bien plus difficiles.

Par contre, vous dites que je défends Israël avec fougue . Effectivement, je le fais exactement de la même manière que je défends l’Arménie.

Amitié judéo-arménienneSassoun est une association arménienne d’amitié entre les peuples arménien et juif, entre l’Arménie et Israël. Créée depuis plus de 30 ans, elle souhaite resserrer les liens entre nos deux peuples. Elle est intervenue à de nombreuses occasions que se soit en Arménie, en Israël en France et aux États-Unis.

« Mystérieuse est la destinée historique des Juifs ! Inconcevable et inexplicable rationnellement est la préservation même de ce peuple ! Il aurait dû depuis longtemps cessé d’exister, aucun peuple du monde n’aurait survécu au sort qui lui est échu. » (Nicolas Berdiaeff in Le christianisme et l’antisémitisme).

Le peuple juif nous interroge par son histoire. Dispersé sur la surface du globe, il retrouve son identité par la création de son État. Israël, petit pays, s’est allié avec l’Azerbaïdjan afin de mieux contrôler l’Iran ; comme nous-même avons passé des accords avec ce dernier, seul pays ouvert à nos échanges.

En application du but que poursuit Sassoun,

  • Nous avions prévenu nos autorités religieuses sachant que le christianisme a fomenté et propagé l’antisémitisme. En ce sens, une lettre ouverte a été publiée dans le journal « le monde » en août 1987. Nous nous sommes enorgueillis, nous la première nation chrétienne ;
  • Nous étions intervenant lors du premier congrès mondial qui s’est tenu à Erevan Arménie-diaspora avec le même message, celui de nous allier avec Israël ;
  • Nous avions pris contact avec l’ambassadeur d’Arménie en France, monsieur Nalbandian, réitérant le même message, devant un parterre des plus grosses associations arméniennes de France.

∫  Nous ne pouvons pas sans cesse rejeter la faute sur Israël sachant qu’il a déjà payé très cher. Il n’est plus le bouc émissaire des nations.

Logo du CCAF (Conseil de coordination des organisations arméniennes de France)Sassoun a fait parti du bureau du forum des associations arménienne de France puis membre du CCAF (Conseil de coordination des organisations arméniennes de France), avec toujours le même message. Malheureusement, notre position n’a pas été comprise, voire rejetée.

Je pourrai vous citer d’autres interventions pour prévenir notre peuple que ses choix le mèneraient dans des voies sans issue.

Nous ne pouvons pas sans cesse rejeter la faute sur Israël sachant qu’il a déjà payé très cher. Il n’est plus le bouc émissaire des nations. Ce temps est définitivement révolu. Nous confronter au peuple juif, c’est revenir à nos racines, à notre aménité, faire un retour sur soi. Car nous savions bien que l’Azerbaïdjan s’armait. Il fallait être naïf pour ne pas comprendre que son but était de nous prendre nos terres ancestrales.

Notre principale ennemi, c’est nous ; l’un de mes patients me l’a fait comprendre, «  ne serait ce que la corruption qui gangrène l’Arménie » me dit-il (détournement d’argent…). Mais il n’est pas trop tard, nous devons retrouver l’unité de notre peuple, comprendre que l’Arménie sans la diaspora n’est rien, de même la diaspora sans l’Arménie.

Notre pays est isolé et enclavé. Il est urgent de créer des relations solides avec notamment Israël qui représente un exemple. Il est tant de devenir un État souverain, le plus autonome possible, notamment dans le domaine de la défense, avec un réseau fiable de renseignements, une industrie, faire fructifier un savoir que nous avons tous ensemble. Cette crise n’est que le commencement d’une nouvelle ère pour notre peuple. Le chant du violent se taira.

Paul Kieusseian, Président de Sassoun
Loic Ohanian, Trésorier de Sassoun

Paul Kieusseian et Loïc Ohanian, Sassoun

 

Vous aimez ? Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.