Les déchets non recyclables, recyclables ! Un thermoplastique 100% écolo made in Israël

Les déchets non recyclables, recyclables ! Un thermoplastique 100% écolo made in Israël

Couches bébé et autre déchets, tout se recycle

Billes thermoplastiques d'UBQ

thermoplastiques d’UBQ

La startup israélienne UBQ Materials va installer une usine de conversion des déchets domestiques aux Pays-Bas. Elle vient d’annoncer cette décision en août 2020, pour lancer son expansion en Europe. Fondée en 2012, UBQ a mis au point un processus innovant et breveté de transformation des ordures ménagères non triées, destinées à la décharge. Ces déchets incluent toutes matières organiques, couches de bébé sales, emballages de yaourts, restes de viandes et d’os etc. en un matériau thermoplastique écologique et entièrement recyclable, remplaçant les matériaux thermoplastiques actuels qui sont de plus en plus la cible de l’UE car très polluants et difficilement recyclables.

logo UBQDaimler, Mc Do et autres bennes à ordures

En Europe, UBQ a un partenariat avec Daimler pour tester sa solution sur la production de pièces détachées automobiles écologiques. Aux USA, UBQ collabore avec le service de gestion des ordures de la Virginie, laquelle a passé commande de ses 2000 premières bennes à ordures faites en matériau recyclable d’UBQ. Elle a aussi signé un partenariat avec McDonald’s pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Une usine aux Pays-Bas

En Israël, UBQ a son usine dans le kibboutz de Tze’elim, dans le sud du pays, et traite 7000 tonnes d’ordures par an. Son usine des Pays-Bas aura Billes thermoplastiques UBQune capacité de 70.000 tonnes par an. Elle lui permettra de vendre dans toute l’Europe en respectant la directive européenne de cesser toute fabrication et tout usage de plastiques non renouvelables. Parmi ses produits, on trouve des poubelles, des pièces d’automobile, des charriots de supermarché.

Le co-fondateur d'UBQ, Tato Bigio © UBQ Materials

Le co-fondateur d’UBQ, Tato Bigio © UBQ Materials

Un matériau écolo

UBQ se défend d’être une entreprise de « remplacement des plastiques ». Son produit à base d’ordures converties peut aussi être utilisé dans la construction et les travaux publics sous forme de briques, de revêtements de routes, de pavés par exemple. Le nom de l’entreprise UBQ est dérivé du mot « ubiquité ». Son processus de transformation se veut fortement écologique, ne consommant pas d’eau, collectant les ordures avant qu’elles ne soient versées dans une décharge et réduisant l’empreinte carbone de l’équivalent de 11,7kg de CO2 par kilo de matériau UBQ produit.

 

UBQ a été créée par Tato BIGIO, son PDG actuel, et le Rabbin Yehuda Pearl, fondateur de la marque de Houmous Sabra, largement connue dans le monde.

 

 

Vous aimez ? Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.