Le déni n’est pas un long fleuve tranquille

Le déni n’est pas un long fleuve tranquille

Traduction presque totale d’un article du blog de Hussein Aboubakr, américain d’origine égyptienne, daté du 8 mai 2019.

Article original et complet (en anglais)

L'âne peint en zèbre du zoo du CaireEn juillet 2018, un jeune Égyptien a remarqué quelque chose de plutôt étrange au zoo du Caire : un zèbre qui ne ressemblait pas à un zèbre. Après un examen plus attentif, Sarhan s’est rendu compte que le fameux zèbre était en fait un âne peint avec des bandes noires et blanches. Le post du jeune égyptien sur Facebook devenant viral, le zoo du Caire réfuta vigoureusement qu’il s’agissait d’un âne, arguant que c’était bien un zèbre à 100 %. Depuis, cette histoire drôle est devenue source de plaisanteries. Pour moi, cette anecdote est plus qu’une histoire amusante ; c’est le symbole de la maladie du déni qu’une large part du monde arabe et musulman a choisi de contracter.

L’année dernière, à l’institut militaire dans lequel j’enseigne, j’ai donné un cours à mes élèves centré sur le calvaire des minorités chrétiennes au Moyen-Orient, et le fait que leur population décline. Le même jour, un peu plus tard, ils en ont fait part à un autre professeur musulman, qui leur a répondu, furieux : « ce ne sont que des mensonges. Les chrétiens vivent en paix dans les pays musulmans. » Mes étudiants sont revenus me voir, embrouillés et déconcertés. Je n’ai su que leur dire. Devrais-je leur expliquer que leur professeur qu’ils aiment et respectent nage en plein déni ? Ou même pire, en plein mensonge ?

De nombreux musulmans insistent, voire exigent que nous croyions en un monde musulman qui serait un oasis de raison, de paix et de tolérance, et que c’est l’intolérance, l’agression et l’islamophobie occidentales qui seraient la cause de sa situation difficile. Peut importe la quasi absence de droits de l’homme, la persécutions des minorités, le statut d’infériorité de la femme, la guerre civile sunnites-chiites, daesh, les décapitations, les réfugiés, la destruction de sites antiques, la répression sexuelle, l’assassinat de journalistes, l’attaque d’églises et de lieux saints, l’antisémitisme, et les régimes autocratiques et brutaux.

« nous leur [les Juifs] trancherons la tête »

À la suite de la tempête médiatique qui a suivi une vidéo de MEMRI, vidéo qui montrait des enfants d’une association musulmane de Philadelphie chantant « nous leur [les Juifs] trancherons la tête », les communautés musulmanes se sont empressées d’affirmer que la vidéo avait été réalisée sans supervision, arguant que c’était une « erreur » et refusant de nommer un quelconque responsable.

[…] Le week-end dernier, une femme enceinte et son enfant ont été tuées à Gaza par un tir raté du Jihad islamique qui lançait des roquettes sur les civils israéliens. Le Jihad islamique et le Hamas ont, durant plusieurs jours, nié l’incident et déclaré que le responsable était Israël. Puis, après que de nombreux habitants de Gaza ont protesté contre leur mensonge, ils ont fini par l’admettre. Et ne parlons pas de l’incessant déni de l’Autorité palestinienne quant à leur soutien aux terroristes et à leur famille qui perçoivent des versements mensuels généreux financés par l’aide internationale.

En septembre 2007, Ahmadinejad, le président d’Iran, a déclaré face à des centaines d’étudiants et de membres de la faculté à l’université Columbia qu’il « n’y avait pas d’homosexuels en Iran ». Tandis que son régime pendait les gays en public, une pratique qui a encore lieu de nos jours. […]

Nous devons défendre vigoureusement nos convictions, rester fidèles à nos croyances et refuser de répandre les mensonges de ceux qui ne font pas face à la vérité.

Ce ne sont que quelques exemples de l’épidémie de déni qui touche la grande partie du monde musulman, de Téhéran à Riyad, de Gaza au Caire en Pendaison d'homosexuel en Iranpassant par Philadelphie. […] Ce constant déni et ces mensonges sur la vraie nature de la vie en terre d’islam, ainsi que notre incapacité à le pointer du doigt, ne laisse la place qu’à la paranoïa et à la peur. Nous devons défendre vigoureusement nos convictions, rester fidèles à nos croyances et refuser de répandre les mensonges de ceux qui ne font pas face à la vérité. Il y a des homosexuels en Iran. Les femmes, les chrétiens et de nombreuses autres minorités souffrent énormément sous le règne de la plupart des pays musulmans. Le Hamas est une organisation terroriste génocidaire qui assassine et les Israéliens, et les Palestiniens. Ilhan Omar et Rashida Tlaib [2 députées américaines] sont antisémites. L’Égypte est une dictature brutale et répressive. L’antisémitisme est une opinion ordinaire parmi les musulmans. Endoctriner les enfants de haine est un crime contre nous tous. Enfin, peindre un âne avec des rayures noires et blanches n’en fait pas un zèbre ; seulement un âne maltraité. Nous devrions tous exiger la vérité et refuser de baigner dans le fleuve du déni.

Vous aimez ? Partagez...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *